Bonne heure littéraire : 07h23

À lire à l’heure

Satan-dans-le-désert-Boston-Terran-Gallmeister-Totem« DIMANCHE. Il est 7h23 lorsque le bureau du shérif de Clay, Californie, reçoit le coup de téléphone l’informant du meurtre d’une femme. »

Satan dans le désert de Boston Teran (1999)

Stephen King et sa peur du chiffre 13

13On peut être le King et avoir un talon d’Achille. C’est même courant. Qu’on soit le roi des Myrmidons ou l’auteur d’une myriade de succès de librairies. C’est même classique. La part d’humanité de la légende, du héros fait aussi son charme. Sous le casque, il y a un homme, un crâne, de la chair. Une fragilité.
Stephen King est triskaïdékaphobe.
τρεισκαίδεκα (treisdeka) et φόϐος (phobos) sont dans une trière grecque et King tombe à l’eau.
Non, le puissant, fameux, fantastique, glorieux Stephen King n’a pas peur de la langue grecque. Il a peur du chiffre 13. Il est en détresse devant des 13. Pour faire simple, il est treizophobe, quoi. Lire la suite « Stephen King et sa peur du chiffre 13 »

Bonne heure littéraire : 03h37

À lire à l’heure

index« Le réveil indiquait trois heures trente-sept. J’avais les yeux grands ouverts et dans la tête, mon éternel regret, celui qui ne m’avait jamais quitté, celui qui ne me lâcherait jamais. À trois heures trente-sept du matin, moi, Paul Akerman, mari d’Anna, père de Sarah, Jacob et Jonathan, propriétaire d’une maison avec piscine et d’une TR4 65, j’étais prêt à tout recommencer, tout quitter pour jouer une  fois seulement, et de préférence au poste d’arrière, dans la sélection nationale de rugby. Bien sûr que j’étais trop vieux, bien sûr que tout ça était une obsession ridicule et pourtant, chaque nuit, je me tenais prêt, au cas où l’netraîneur viendrait frapper à la porte de la chambre en disant :

– Akerman, grouillez-vous, le titulaire s’est claqué, on a besoin de vous pour baiser les Anglais. »

Tous les matins je me lève de Jean-Paul Dubois (1988)