La force du mou (pour éviter l’amorce du fou)

La force du mou pour éviter l’amorce du fou.

La reprise, le redressement, la réforme, la planification, les objectifs, la start-up, les mots sont minés.
Ils sont minés et ne sont pas mous dans leur signifiant. Action-men et Super-Héros.
Quoi ? Ce serait mal d’être molle/mou ? Au contraire, il s’agirait de faire dans le dur ? En mode Duracell, longtemps, longtemps, longtemps…

Lire la suite « La force du mou (pour éviter l’amorce du fou) »

Vingt-sept lettres de la vie d’une femme

Le titre de cette note de lecture emprunte à l’œuvre de Stefan Zweig pour parler de Virginia Woolf.

Ce livre offre aux lecteurs quelques lettres d’une célèbre femme de lettres, Virginia Woolf.

Ce sont des lettres à des amies. « Tout ce que je vous dois ». Des lettres qui courent de 1906 à 1941 (et au milieu deux guerres). En plus de l’introduction offerte au début du livre, chaque lettre est précédée d’un paratexte en italique qui situe, contextualise.

Lire la suite « Vingt-sept lettres de la vie d’une femme »

Des héroïnes grecques qui coachent beaucoup de cases

J’ai, depuis longtemps, un livre intitulé Sénèque pour managers. C’est une succession de citations du philosophe romain à appliquer dans le monde de l’entreprise.

Ce que les mythes d’hier peuvent dire à notre monde moderne, voilà une idée répandue. C’est encore mieux quand elle est appliquée dans un livre.

Lire la suite « Des héroïnes grecques qui coachent beaucoup de cases »

Une famille argentine tangue

Claudia Pineiro est, dit-on, l’auteur argentin le plus traduit dans le monde après Borges et Cortázar. Elle est surnommée l’Hitchcock de River Plate.
Je n’ai découvert ces informations qu’après ma lecture de son roman À toi.
J’ai compris pourquoi le film Psychose fait une apparition dans le récit. Et l’utilisation de perruques m’a rappelé Sueurs froides.

Lire la suite « Une famille argentine tangue »

Jusque dans la terre : Cure. Terre. Mal.

C’est un livre qui ne peut pas laisser indifférent. Il vous happe dès les premières pages. L’autrice irlandaise, Sue Rainsford, vous embarque dans son univers, elle vous endosque immédiatement contre terre. Au fil de la lecture, à force de tourner les pages (il y en a 224), il vous arrive de vérifier que vous n’avez pas de la terre sous les ongles. L’histoire sent la terre, le marécage et le conte.

Un récit organique.

Lire la suite « Jusque dans la terre : Cure. Terre. Mal. »

Bonne heure littéraire : 3h15

« Ensuite, nous l’avons refermée, nous avons lavé le sang et Père l’a réveillée.
Sa mère est venue la chercher à trois heures et quart du matin, comme nous le lui avions demandé. Père a raccompagné mademoiselle Lennox jusqu’à la voiture et je suis restée sur le seuil pour profiter de la fraîcheur nocturne. »

Jusque dans la terre de Sue Rainsford

Eleftheria : Make Grèce Crète Again

Un écrit, ça vous engage dit un des personnages du roman, Lambros, l’instituteur. Dans ce roman historique, l’autrice s’est magnifiquement engagée pour la communauté juive de Crète. Une île qu’elle connaît très bien. Elle revient sur un temps méconnu de l’Histoire : la Crète dans les années 40 est sous la menace nazie puis la proie d’une invasion. Ce roman parle des réactions des Crétois et du défi de la Résistance. C’est l’Histoire avec sa grande Hache empruntée à Héphaïstos.

Eleftheria : Make Grèce Crète Again, en puisant aux sources de la radicalité des habitants de l’île.

Lire la suite « Eleftheria : Make Grèce Crète Again »