« Je crois que ça cessera en 2027. Fini d’un seul coup, personne n’écrira plus. »

48938302Trouvée dans une brocante, une enquête réalisée par Libération auprès de plusieurs centaines d’écrivains. La question était simple : « Pourquoi écrivez-vous ? »

Duras répondit :
« Je crois que ça cessera en 2027.
Fini d’un seul coup, personne n’écrira plus. » Lire la suite « « Je crois que ça cessera en 2027. Fini d’un seul coup, personne n’écrira plus. » »

Publicités

Andrée Chedid, aux branches taries, etc.

L-onomatopee

« – Texte C : Andrée Chédid, Destination : arbre

1. Commentaire

Vous commenterez le poème d’Andrée Chédid, « Destination : arbre » (Texte C). »

Juin 2019

Allons enfants du bac surpris, le jour de l’épreuve de français est passé.

Andrée Chedid est une autrice.

Hiiiii. Badaboum. Sblaf ! Ding-dong. Aaaaarrh. Ouch. Pim. Aïe ! Lire la suite « Andrée Chedid, aux branches taries, etc. »

DJ et autrices

51AC4V1SVVL._SX195_Elles mixent les mots pour en faire de la musique. Avec ces animotrices, la biblio devient disco. Elles tournent leur anglais (d’Angleterre ou d’Amérique) 33 ou 45 fois dans leurs bouches. Et le métier, elles le remettent cent fois sur l’ouvrage.CVT_Tout-ce-qui-nous-submerge_3278

La DJ, en mode blonde platine, se veut radicale. Les phrases qui ont le mixâge ingrat, elles les jettent. Paradoxe, plus elles élaguent, plus leurs textes deviennent denses.

Anglaise ou américaine, ces deux auteurs ont horreur du vide dans la nature.
Leurs lignes ne vibrent que pour une dense flore. Alors, de lignes en lignes, elles scratchent.

Lire la suite « DJ et autrices »