Prendre les récits pour des lanternes

Lire pour y voir clair, lire pour s’éclairer, lire pour ne pas préjuger.
Notre engeance se plaît à la vengeance. Elle a son vilain marque-rage qui ne se range que froid. On peut lire pour chasser l’ire qui sommeille dans chaque page non tournée.

Lire la suite « Prendre les récits pour des lanternes »

Lire en marchant

Dans Milkman, un roman d’Anna Burns (éditions Joëlle Losfeld, 2021), la narratrice a un tel goût pour les livres qu’elle va jusqu’à lire en marchant dans la rue. Je n’ai pas lu le livre, mais la pratique de ce personnage a attiré mon attention.

Lire en marchant ? Quelle drôle d’idée ! Un livre peut vous offrir un voyage immobile. On suit les lignes et on est ailleurs tout en restant assis. (un autre voyage immobile, là)

Le personnage du roman, lui, lit vraiment en marchant. Comme Rousseau. Si Jean-Jacques l’a fait au mépris « des torrents, des rochers, des sapins, des bois noirs, des montagnes, des chemins raboteux à monter et à descendre, des précipices », l’homme d’aujourd’hui peut bien le faire avec tous ces feux-rouges, ces passages cloutés, ces trottoirs. Et si notre ville contemporaine était justement faite pour ça ?

Lire la suite « Lire en marchant »

Et toi, tu arrives à lire pendant le confinement ?

Pourquoi je n’arrive pas à lire pendant le confinement ?

Cette question provocatrice a provoqué son ire quand il s’est mis à lire cet article de La Repubblica relayé par le Courrier International.

https://www.courrierinternational.com/article/psychologie-pourquoi-je-narrive-pas-lire-de-roman-pendant-le-confinement

Tous les chemins mènent au roman. Et lui qui pensait que le confinement était le chemin plus court. Lire la suite « Et toi, tu arrives à lire pendant le confinement ? »

« VOUS ALLEZ CREVER SI VOUS NE LISEZ PAS »

8736698780_8a9fdb9cf8_c« Ce n’est pas agréable, la lecture, ce n’est pas sympa. C’est juste que vous allez crever si vous ne lisez pas ! » C’est en ces termes que l’écrivaine Emilie de Turckheim, il y a quelques années, s’exprimait devant des lycéens.

Et c’est vrai, vous allez crever si vous ne lisez pas.

Lire la suite « « VOUS ALLEZ CREVER SI VOUS NE LISEZ PAS » »