Der día mondial della translation

LE TRADUCTOR

Le traductor passe à travers l’huis clos d’une langue. Il est discret. Il peut s’appeler, au hasard des lectures : Deodat Serval, Régis Boyer, Anne Colin du Terrail, Maurice-Edgard Coindreau, Philippe Bouquet, Marc de Gouvenain, Lena Grumbach, Josée Kamoun ou Juliette Bouchery. Lire la suite « Der día mondial della translation »

En français dans le texte

Asterisk.svgDans des livres traduits, ça l’amuse toujours de voir ces mots qui informent le lecteur que, dans le texte original, ce qu’il lit en français était…déjà en français.

En français dans le texte.
La v.o vole avec admiration les mots d’une autre langue. Et le français vole au secours d’une langue amie.

Lire la suite « En français dans le texte »

« S’ENQUIT KATE »

le-complexe-d-antigone-508407-264-432La formule amuse et recèle une facétie de traducteur.

Il a découvert ce gag récurrent et, selon lui, volontaire, dans la traduction d’un roman américain d’Amanda Cross, Le Complexe d’Antigone (The Theban Mysteries, 1972), 1999, Rivages).

Amanda Cross (1926-2003), de son vrai nom Carolyn G. Heilbrun est la créatrice du personnage d’une série – c’en est une, 14 romans ! – qui se nomme Kate Fansler. Elle est prof de Littérature à l’université ainsi que détective à chaque fois qu’un cadavre lié à son campus se présente sous son nez (oui, c’est son tout petit monde à elle et elle est aux premières Lodge)

L’héroïne d’Amanda Cross, Kate Fansler, est une victime des dialogues romanesques et du besoin de la romancière d’employer et de varier les verbes de parole : dire, questionner, reprendre, s’exclamer, rétorquer, acquiescer…et puis s’enquérir.
« …s’enquit Kate. »

Lire la suite « « S’ENQUIT KATE » »

DE QUOI RETOURNER SUR L’ÎLE AU TRÉSOR

37117191_966073626930290_8525259247879979008_nC’est une collection comme une autre : collecter les traductions existantes de Treasure Island, L’Île au trésor de Stevenson.
Il aime ce vertige des mots traduisant un même texte anglais. Tous ces mots issus d’un même tissu anglais. Abondance ne nuit pas. La traduction est un trésor. De cette faim de mots il se sert aussi à des fins scolaires. Lire la suite « DE QUOI RETOURNER SUR L’ÎLE AU TRÉSOR »