Pas de lecteur maltraité dans ce petit traité du lecteur

La dernière chronique de l’année.

L’auteur est un bouquiniste écossais, Shaun Bythell. Bien planqué derrière son comptoir, dans ses rayons, en coulisses pendant qu’un(e) salarié(e), un stagiaire se démène avec un client.

Dans sa librairie, pas un jour sans une ligne dans les livres qu’il vend et pas un jour sans Linné.
Linné ? Le naturaliste suédois (1707-1778), inventeur d’une nomenclature efficace. Ce libraire, Linné amateur, dresse une typologie amusante de ses clients.

Une typologie en français. Et en latin, comme Linné. C’est ce qui m’a fait prendre le livre illico.

Homo doctus, homo odiosus, parentes lassi, cunctator imprudens, senex cum barba, homo avarus, stultus cum barba… (c’est traduit dans le livre)

Lire la suite « Pas de lecteur maltraité dans ce petit traité du lecteur »

ÉLOGE DE LA COQUILLE

C’est le temps faire l’éloge de la coquille. Pas de la coquille vide mais de la coquille pleine. Celle qu’on appelle la coquille typographique. Elle est pleine de sens, de fantaisie, de poésie. Ravissante, elle ravit un autre sens de la lecture.

Elle ne donne pas la primeur à l’imprimeur (par définition, il ne la voit pas) mais au lecteur. Quand ce dernier écarquille bien les yeux, il aperçoit les coquilles.

Lire la suite « ÉLOGE DE LA COQUILLE »