« Et il y avait cet écrivain que j’aimais, Jean-René Huguenin »

« Et il y avait cet écrivain que j’aimais, Jean-René Huguenin, qui venait de mourir, ou qui allait mourir ou qui était mort tout simplement »
La chanson de Philippe Léotard continue : « Il avait écrit dans son journal : je ne dirai plus jamais je t’aime, ou quelque chose comme ça… »

Quand on aime Léotard, ce nom d’Huguenin parle. L’auteur apparait dans sa chanson citée plus haut : À l’amour comme à la guerre.Depuis longtemps, il avait ce livre de poche à la couverture au romantisme bourgeois. Ça y est, il a lu Le Journal.

Lire la suite « « Et il y avait cet écrivain que j’aimais, Jean-René Huguenin » »

A lire un 3 octobre

Éphémérides. Quand le calendrier se fait littéraire.

page_1_thumb_large« Vendredi 3 octobre – Hier, j’ai reçu un livre d’un jeune homme, nommé Huysmans : l’Histoire d’une fille, avec une lettre qui me disait le livre arrêté par la censure. »

Journal, tome cinquième: 1872-1877 de Jules de Goncourt, Edmond de Goncourt

A lire un 3 septembre

Éphémérides. Quand le calendrier se fait littéraire.

9782842056810-475x500-1« Le Louroux, mardi 3 septembre

Je mets à exécution le projet formé tant de fois d’écrire un journal. Ce que je désire le plus vivement, c’est de ne pas perdre de vue que je l’écris pour moi seul. Je serai donc vrai, je l’espère ; j’en deviendrai meilleur. Ce papier me reprochera mes variations. Je le commence dans d’heureuses dispositions. »

Journal – Pages choisies d’Eugène Delacroix, Jacques Souverain