Sujet de réflexion : « On ne peut pas accueillir toute la misère du monde » (vous avez une heure)

Les professeurs de français ont l’habitude d’interroger les textes, les phrases, les mots. L’explication de texte, l’explication linéaire, ils connaissent.

Ce petit livre ne porte pas sur un livre, un poème, mais sur une phrase. Une simple phrase.
Une simple phrases aux ramifications complexes.

Lire la suite « Sujet de réflexion : « On ne peut pas accueillir toute la misère du monde » (vous avez une heure) »

Le cochon et le gratte-ciel

650 000 bêtes, sur vingt-six étages. La multitude et l’altitude. Le plus haut et le plus grand du monde. Les superlatifs pullulent. Le big is beautiful. Le pig, moins.

Cela se passe en Chine, dans la ville d’Ezhou, dans la province du Hubei.

Lire la suite « Le cochon et le gratte-ciel »

Échec et Mythes

Lisez Le coup du fou (La mossa del matto) d’Alessandro Barbaglia. À ceux qui craindraient un récit trop échiquéen, disons tout de suite que le romancier avoue à la fin ne pas être un joueur expérimenté. Le roman se centre sur les personnages (c’est un roman historique) et sur le motif de cette partie d’échecs.
Dans ce récit, il y a trois niveaux de lecture. Le championnat du monde d’échecs et le match Fischer-Spassky sur fond de guerre froide, en 1972, en Islande. Un peu d’autofiction, la relation du narrateur avec son père, psy. Et puis, ce qui a attiré mon attention, Homère, L’Iliade et ses deux héros : Achille et Ulysse.

Lire la suite « Échec et Mythes »

Donnez moi un levier, une chaussette et je vous soulèverai le monde

Donnez-moi un levier, un point fixe et je vous soulèverai le monde, disait Archimède. Le sociologue Jean-Claude Kaufmann a besoin d’une paire de chaussettes pour son illustration à visée philosophico-sociologico-anthropologique…ou, simplement, pour faire un essai vivifiant.
Il joue. Il cite. Il compare les points de vue. Livres, chansons, blogs… Jeu Chaussettes et match.

Lire la suite « Donnez moi un levier, une chaussette et je vous soulèverai le monde »

Elizabeth Finch : De l’Apostat à la postérité

Tout le monde a été marqué par un enseignant. On se souvient, en période de Nobel de littérature, de Camus et de son enseignant, M. Germain, auquel l’écrivain rendit hommage lorsqu’il reçut son Prix (Julian Barnes a une photo de Camus devant ses livres au lendemain du Nobel, d’après Le Monde, 26 août 2022).

Lire la suite « Elizabeth Finch : De l’Apostat à la postérité »