« Ce sont les paresseux qui remuent le monde. Les autres n’ont pas le temps. »

« Ce sont les paresseux qui remuent le monde. Les autres n’ont pas le temps. » C’est ce qu’écrivit Camus à Francis Ponge dans une lettre à F. Ponge au sujet du Parti pris des choses, le 27 janvier 1943)

Un paradoxe qui plaît à la Start-Down Nation.

Sa bibliothèque lui donne parfois des ordres. Elle a besoin d’être rangée (et d’Étranger, dirait Camus). Pour complaire à son besoin d’uniformité, il a parfois des idées de collections. La dernière en date, ce sont les multiples éditions du Droit à la paresse de Paul Lafargue. Un petit livre qui a le cœur gros, tendre. Un opuscule qui bouscule.

Il collectionne les éditions d’un livre qui a fait connection. Paru en 1880, il n’est pas démodé. Dans le monde du travail, c’est un drôle de ciment Lafargue. 

Beaucoup d’éditeurs ont republié cet ouvrage essentiel. Est-ce par paresse ? La publication d’un texte fort qui se suffit à lui même. Beaucoup accompagnent le texte d’un commentaire ou d’une préface…certains vont même jusqu’à ajouter des coquilles…

Quelles sont ces maisons d’édition séditieuses, prêtes, pour la bonne cause, à remettre le pamphlet sur le feu. Climats, La Découverte, Les Mille et une nuits, Lherne, Le Temps des Cerises, Editions Allia, Altiplano…

Il ne se prononcera pas au sujet de François mais ce Paul épaule encore. Il a plaisir à relire l’impertinence de Paul qui aux droits de l’Homme (« qui ne sont que les droit de l’exploitation capitaliste ») et au droit au travail (« qui n’est que le droit à la misère ») préfère le droit à la paresse.
Parole de Paul. L’évangile d’un homme qui se référait à l’antiquité.

Camus imaginait Sisyphe heureux.
Il faut imaginer un pamphlet incisif heureux. 

Le temps presse ? Un temps paresse. Quelques minutes pour relire un ouvrage prônant 3 heures de travail par jour. Dans l’édition de votre choix. 
Paul Lafargue épousa une des filles de Karl Marx, Laura. 

De quoi acter à nouveau ce que Marx en gendre.

2 commentaires sur “« Ce sont les paresseux qui remuent le monde. Les autres n’ont pas le temps. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s