Les prénoms au Bled…et au Bescherelle

Le tout dernier cri de la rase campagne présidentielle, c’est le prénom. Les sondages en marche et, allez !, en voiture Simone ? 
Ça chauffe L’Ipsos de Marcel.

Lorsqu’un article contient des révélations, des témoignages sulfureux ou anonymes, la formule tombe : «Le prénom a été modifié». 
C’est la formule consacrée dans les articles de journaux et cela explique la profusion des Camille. Ah ! L’anonymat.

Un prénom n’est pas figé dans le marbre. Pas question qu’on l’y Grévisse.

Oui, un prénom, c’est vivant. Ça se raccourcit, ça se change, le deuxième prénom devient le premier. Et puis ça se conjugue, sinon ça se naphtaline, ça se range pépère dans le calendrier.

Alors que certains voudraient, sous prétexte de prénoms inadaptés, en renvoyer au Bled. Un livre, bien avant cette séquence nauséabonde, s’était amusé à Bescherelliser des prénoms, à les conjuguer. Prénoms au présent, prénoms au passé, prénoms au futur. Prénom singulier, prénom pluriel.

C’est pas commun.
Germaine, Jésus, Gérard, Joël, etc.
C’est du prénom et c’est du propre.

L’art de conjuguer les prénoms. Tout un programme ? Non, tout un poème. Avec ses tableaux de conjugaison.

Extraits…

J’ermaine et j’ermainai
J’ésus et qu’ils ésusent
J’érard et j’ai érardé
J’oël et nous oëlâmes

Sans oublier…
J’ocrisse et j’ocrisserai

Ni…plus lunaire…
J’upiter et vous aurez upitéré

Non la conjugaison n’est pas ardue, c’est l’ardu, l’art du pas de côté, du rire, du surréalisme.

Les forces se conjuguent : je-nous.
Les prénoms, aussi (on s’en Félicie, aussi !)

Le livre est présenté sur le site de l’éditeur suisse : http://www.call-me-edouard.com/fr/livres/le-nouveau-br-grey-wyss-21/

3 commentaires sur “Les prénoms au Bled…et au Bescherelle

  1. … Sinon, … ,
    « Combien de prénoms se sont enlacés! Combien de serments, de fausses promesses Se sont échangés sous son ombre épaisse! (… ) » – C’est de 1937 pour la chanson avec Fred Adison !!!

    J’aime

  2. En questions de compositions, pour ceux qui en ont plusieurs, des prénoms :

    « Dans le tourbillon du centre-ville
    Dans le flou bruyant
    Dur à voir si les étoiles brillent

    Entre deux essoufflements futiles
    Et, trois bouchons saoulant
    Dur à croire que la vie scintille

    Je suis un fantôme en abîme
    Au beau milieu de millions d’anonymes

    J’vis déraciné ma vie dans un cinéma
    Dans un film, anonyme
    Dans un rôle muet

    Sans musique et sans couleur
    Sans pouvoir arrêter l’heure
    Va savoir si le coeur tient bon

    Je suis un fantôme en abîme
    Au beau milieu de millions d’anonymes
    Au beau milieu de tous ces fous qui dansent
    Je m’imagine le chant d’une mer immense

    Mais quand j’reviens d’où je viens
    Je retrouve mon horizon
    Le ciel me prend par la main
    Le vent m’appelle par mon prénom »

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s