Billet doux pour lettres quiescentes

quiescentes

À propos de ces consonnes qui « estonnent les liseurs comme un épouvantal de chenevière effraye les oisillons. » (Louis Meigret, grammairien, 1500-1558)

Les lettres quiescentes valent bien un billet doux.

Ces lettres qu’on dit habituellement muettes sont quiescentes. Des consonnes à boules quies.

Qui es-tu lettre muette ?
Quietude des lettres quiescentes, bien planquées dans un mot. L’air de rien.

Une dictée les sonne. Les somme d’être orthographiées, pas oubliées.

Quand on parle, on ne les entend pas. Elles dorment ? Elles sont passives. Non. Elles sont les fils sans lesquels tout s’effondre, le wall of sound, les tutrices de ces fleurs d’éloquence que sont les mots bien choisis. Les actionner, c’est l’extension du domaine du vocabulaire, c’est dériver à l’infini : univers et l’universalité, universel(le), l’université, universitaire, universellement, universaliste, universalisme.

Elles sont aussi instruites.
Quiètes, mais pas bêtes.
Quand on les sollicite, elles vous parlent latin.

Le p de temps vous parlent du tempus qu’il faisait chez les Romains.
Le p.s de corps est un post-scriptum latin (corpus) qui vous aide à trouver corporel, corporation, incorporer…et ne jamais vous poser la question de mettre un s ou pas à corps (à cris, si, toujours, comme dans toujours).
Le poing sur la g…eule de la faute quand on oublie le g qu’on retrouve dans pugnacité ! Pugna est une bataille romaine. Au choix.
Le s dans le dos du mot dos qui vient du latin dorsum et a donné l’adjectif dorsal.
Le g de sang que l’on retrouve dans les traits sanguinaires du serial-teacher traqueur de fautes d’orthographe. La vie des dictées n’est pas rosa mais sanguis, sanguinis. Un rouge sang de cinéma, eh !

Et voilà ce qui fait que ces petites lettres sont muettes.

Et d’autres, et caetera.

Et depuis longtemps. Tiens, « mps », trois lettres quiescentes.

Un commentaire sur “Billet doux pour lettres quiescentes

  1. Bonjour, 🙂

    < Et d'autres, et caetera …

    ‘ET ALLI, … en note de bibliographie
    Sinon, au réveil, c’est : ‘Gli altri’ !

    Bon dimanche et semaine venant, avec cordiales salutations

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s