Raindrops Keep Fallin’ on My Head encore et encore

B. J Thomas est originaire du Texas. Sa jeunesse fut compliquée. Il constitua rapidement un groupe The Triumphs. Un titre, Billy and Sue, eut son petit succès en 1964. Son premier grand succès national, il l’obtint en 1966 avec la reprise du I’m So Lonesome I Could Cry d’Hank Williams.
Le succès vint. Avec les amphétamines et la cocaïne. Sa vie de famille en fut compliquée. Et puis il se tourna vers la religion, enregistra par exemple un album de gospel qui eut du succès, Home Where I Belong (1976).

Tout cela n’a guère d’importance quand on a eu la chance d’être le chanteur officiel, à 27 ans (un autre club des 27, moins mortifère), de Raindrops Keep Fallin’ on My Head

La chanson est sortie en octobre 1969. En même temps que le film dont elle est un élément majeur de la bande originale : Butch Cassidy and the Sundance Kid de Georges Roy Hill.

Une chanson composée par Burt Bacharach (Walk on By, I Say a Little Prayer, The Look of Love, Don’t Make Me Over, There’s Always Something There to Remind Me) avec pour parolier Hal David. La chanson fut multi nominée et multi primée. Grammy Awards, Oscar.

C’est la scène de vélo la plus célèbre du cinéma. Un intermède musical à ne pas tomber de sa selle. Une chanson cool, optimiste. Lorsque Butch (Paul Newman) invite Etta (Katharine Ross) à monter sur le vélo, il lui dit : « Viens à la rencontre de l’avenir » (« Meet the Future »).

C’est un coup de pédale wouah ! wouah !

Cette chanson est une petite reine. Elle ne vole pas la bicyclette. Elle fait corps avec. La légèreté vacillante du pédalé de Paul Newman. Et Katherine Ross en selle sur le guidon. Un ukulélé, un piano bastringue. Les premiers mots trouvés étaient justes. Pour une fois par Bacharach, le compositeur. Justement « Raindrops keep fallin’ on my head ». 


Dans la scène du film, le soleil brille mais ce n’est pas grave. Le sens littéral, on s’en passe. La pluie et le soleil s’unissent pour faire des tubes : Here Comes The Sun et  Singing In The Rain.

C’est Ray Stevens qui devait chanter le titre. Il détesta le film et la chanson. Tant pis pour lui s’il n’a pas pris le vélo en marche. La chanson échut à B.J Thomas et à sa voix de pop country. Le jour de l’enregistrement, il avait une laryngite. Cela grava une chanson plus grave que prévu. 5 prises et ce fut dans la boite.

Aujourd’hui la pluie ne tombe plus sur Hal David (1921-2012) et B.J Thomas, mais encore sur Burt Bacharach et sur nous et ça fait du bien. Oh, it’s raining again / Oh no, my love’s at an end. Autre histoire, autre chanson.

2 commentaires sur “Raindrops Keep Fallin’ on My Head encore et encore

  1. Bonjour cher Rédacteur et à ceux qui suivent 🙂

    Quelle chanson, que cette chanson !!! Et en tant de versions …

    Émotion, … de savoir, qu’il soit parti , le 29 mai 2021 … < B.J Thomas et à sa voix de pop country

    Elle est tellement étonnante, cette voix , … pour exemple, au cosy de cette song ci

    Avec cordiales salutations

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s