Très en quête de Jacques Futrelle

Il y a quelques temps, en avril, il a écrit sur un romancier mort lors du naufrage du Titanic : Jacques Futrelle. Le texte s’intitulait, porté par un sens époustouflant de la formule : L’écrivain mort dans le naufrage du Titanic.

De quoi dégeler le premier iceberg venu.

Aujourd’hui, il a éprouvé une grande joie. À écarquiller les livres en remuant les yeux (ou l’inverse). Il a reconnu le nom de cet auteur sur la tranche d’un livre qui poireautait sur l’étagère d’un brocanteur. Il s’agit d’une anthologie de nouvelles de Jacques Futrelle, présentée par Roland Lacourbe (par ailleurs grand amateur d’histoires de huis-clos).

Très en quête des nouvelles de Jacques Futrelle, il se félicite de ces Treize enquêtes qu’il a découvertes.

Hâte d’en savoir plus, d’en lire plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s