Bonne heure littéraire : 6h55

À lire à l’heure

51upeHlEopL._SX210_« Movius se réveilla avec la certitude que quelqu’un approchait dans le tunnel. Un léger bruit avait dû l’alerter. Le cadran lumineux de sa montre indiquait sept heures moins cinq. Il prit le pistolet posé par terre à côté de son lit et, sur la pointe des pieds, alla se mettre en position à côté de l’interrupteur. »

High-Opp de Frank Herbert (2014)

Un commentaire sur “Bonne heure littéraire : 6h55

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s