A lire un 8 novembre

Éphémérides. Quand le calendrier se fait littéraire et historique.

51ICOt83diL._SX319_BO1,204,203,200_« L’élection du 8 novembre approche. Jack durcit le ton. La presse lui promet la victoire. La mafia fait tout pour lui donner raison. Big Joe revient dans le jeu, bat le rappel des troupes. L’Outfit de Chicago prépare le scrutin. Sam Giancana s’entiche de JFK pour plaire à Sinatra, défend les couleurs du démocrate devant des assemblées de gangsters. »

John Fitzgerald Kennedy de Frédéric Martinez (2017)

3 commentaires sur “A lire un 8 novembre

    1. Eh oui …

      8 novembre 1873 CHRONIQUE

      < (…) Erratum.
      Dans le numéro de la Nature du 1er novembre s’est trouvé par accident un dessin incorrect sur les Taupins lumineux, que nous prions les lecteurs de corriger comme il suit. Le Pyrophorus noctilucus au vol doit avoir les élytres étalées ainsi que les ailes, tandis que le dessinateur l’a fait voler à la façon des Cétoines, qui sont une exception sous ce rapport. Le Pyrophorus strabus a les pattes un peu trop …

      Source: https://fr.m.wikisource.org/wiki/Chronique_du_8_novembre_1873

      Cordiales salutations et bonne journée 😊👋

      Aimé par 1 personne

  1. 8 novembre 2000

    Cher Franklin,
    Je ne sais trop pour quelle raison un incident mineur survenu cet après-midi m’a poussée à t’écrire. Mais depuis que nous sommes séparés, ce qui me manque le plus c’est peut-être de pouvoir rentrer à la maison te livrer les curiosités narratives de ma journée, comme un chat déposerait des souris à tes pieds : menus et humbles tributs que s’offrent les couples après avoir chassé chacun dans son jardin. Si tu étais encore installé dans ma cuisine, en train de tartiner généreusement du beurre de cacahouète sur une tranche de pain Branola alors qu’il était presque l’heure de dîner, je n’aurais pas plutôt déposé les sacs de courses, dont l’un laisse couler une espèce de liquide visqueux, que cette petite histoire sortirait, avant même la remarque grondeuse pour te dire qu’il y’a des pâtes au menu de ce soir, alors si tu pouvais éviter de manger ce sandwich en entier…

    Il faut que l’on parle de Kevin – Lionel Shriver

    (Incipit)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s