A lire un 17 août

Éphémérides. Quand le calendrier se fait littéraire.

product_9782070447206_195x320« A Coligny, ce 17 août 1688

Je reçus hier votre lettre du 13 de ce mois, ma cousine, que je n’ai point trouvée ennuyeuse comme vous me le mandez. Je vous avoue que j’en ai reçu quelquefois de vous de plus généralement belles que celle-ci ; cependant il y a des traits de maître en beaucoup d’endroits, qui me contentent l’esprit, et tout le reste me touche le cœur. En un mot, j’ai été ravi de la recevoir et de la lire. »

Lettre du comte de Bussy à Madame de Sévigné. 

Un commentaire sur “A lire un 17 août

  1. Louise Michel (1830-1905) :

    C’est une station de métro, … des rues par ci ou là, mais encore, une révolutionnaire passionaria exaltée, radicale, absolument excessive … le surnom à la « Vierge rouge » de la Commune … une personnalité dérangeante, la « louve noire » de la Troisième République, que Victor ne jugeait pas si folle ni irresponsable que ça …
    Il reste de leurs échanges, quelques lettres, des poèmes, … et beaucoup de mystères…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s