A lire un 18 juillet

Éphémérides. Quand le calendrier se fait littéraire.

index« Je rappellerai d’abord l’affaire dans ses grandes lignes, celles que connaît chacun de ceux qui se trouvaient au camp.

La nuit du 17 au 18 juillet, après une journée de vent, je me retirai de bonne heure, mais ne pus trouver le sommeil. Levé peu avant onze heures, avec ce sentiment bizarre que m’inspirait le terrain du nord-est, j’entrepris une de mes habituelles marches nocturnes, après avoir salué un mineur australien nommé Tupper, la seule personne que je rencontrai en sortant. »

Le monstre sur le seuil et autres nouvelles d’H.P. Lovecraft (2015)

Un livre qu’on peut lire avec les oreilles, en mode collector-vintage. Dufilhovecraft.

hqdefault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s