A lire un 26 juin

Éphémérides. Quand le calendrier se fait littéraire.

couv rivire« 26 juin — Je me réveille lentement au son des rouges-gorges qui pépient dans les cerisiers.

Impossible. Mais lorsque j’émerge de mon cocon, la première chose que je vois, c’est un rouge-gorge bien dodu qui sautille sur le banc de gravier. Comment un oiseau aussi petit, aussi bénin, aussi innocent peut-il franchir de telles distances ? Ou, comme le dit Jensen, combien de BAM (battements d’ailes par minute) pour parcourir trois mille miles ? »

Un fou ordinaire d’Edward Abbey (2016)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s