La coquille ou l’amour d’Antigone puni

IMG_1371Il était tout fier d’avoir découvert une quatrième édition d’Antigone d’Anouilh. Antigone c’est une histoire qui lui est chère pour plein de raisons, dont une, ici.

Il a été encore plus fier en découvrant que son édition comportait une coquille. Il adore les coquilles. Il l’a déjà écrit, . Celle-ci est logée dans un coin. Nichée. Dissimulée. L’absente de tout collier.
À la dernière page, enfin, la coquille, la male herbe vint.

Le ‘VINGT’ est un ‘VINTG’La coquille sent la coquillette, sent la nouille, la police mal empattée. En pâté.

Elle est précédée d’un « Achevé d’imprimer sur Les presses de l’imprimerie moderne » qui sonne mal.
Pas si moderne, l’imprimerie.

Son exemplaire est une quatrième édition.

Amies lectrices, amis lecteurs, est-ce à dire que la coquille figure dans les trois premières ? En avez-vous une pour vérifier ?

Sur combien d’éditions figure-t-elle ? Est-elle encore dans la cinquième édition ?

Peut-être possède-t-il L’Exemplaire. La quatrième édition a peut être été un petit tirage en raison de cette coquille infâme, odieuse, un VINTG digne d’un ANTGONE.

Cette dernière remarque acheva de le rendre fier. La malédiction d’Antigone a désormais sa male édition. Dépôt légal : 3ème trimestre 1946.

Antigone avait déjà été l’objet d’une potacherie de traducteur : https://lirepeuouproust.wordpress.com/2018/07/29/senquit-kate/

2 commentaires sur “La coquille ou l’amour d’Antigone puni

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s