Tournier et la SF

Tournier.-Le-Roi-des-Aulnes-1970Il a trouvé une première édition du Roi des Aulnes. Gallimard, nrf. Rien de rare. La preuve, c’est la deuxième fois qu’il tombe dessus. Ce qui n’empêche pas certains de le revendre entre 10 et 30 euros. Revendre un livre ? Quelle idée. L’un de ses exemplaires contient le bandeau Goncourt. Ça lui plaît bien. Il ne le revendra jamais.

Il se targue de bien connaître l’œuvre de Tournier pour l’avoir lu, le temps d’un été, quasi in extenso. Il l’a aussi beaucoup écouté dans les nombreuses émissions de radio où il fut invité. Tournier aimait beaucoup la radio. Il a aussi lu les différents livres, commentaires, témoignages, autobiographies littéraires que Tournier a écrits.

C’est en regardant attentivement son deuxième exemplaire de cette première édition qu’il a découvert une bizarrerie.

À la fin du roman, il est question d’un livre à venir. Et même d’un livre avenir : en effet, il est présenté comme un roman d’anticipation. Tournier a fait de la SF ?
Le vent Paraclet.
Mais il connaît…il s’agit d’une autobiographie, notamment littéraire. En fait, après recherches, il a découvert que Tournier avait bien l’intention de se lancer dans l’anticipation. Mais à trop anticiper, on finit par vendre la peau de l’ours. Le livre avenir ne vit pas le jour. C’est pourquoi le titre servit finalement à un texte plus personnel.

Reste qu’avec Tournier on peut parler d’uchronie.

Un commentaire sur “Tournier et la SF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s