Brésil, des hommes sont venus

106-002-090724154039

«Croissez et multipliez», dit l’Écriture.

Autrement : Débrouillez-vous !…

ajoute Cendrars avec l’inimitable familiarité qu’il emploie au récit des grandes épopées. Celle-ci, la conquête et le peuplement du Brésil, avait tout pour le séduire : le combat désespéré d’une humanité avide de renaissance, la promesse d’un Paradis à venir et la certitude aiguë d’un Enfer présent.

http://www.fatamorgana.fr/livres/bresil-des-hommes-sont-venus

« C’est le Paradis terrestre !  » A cette exclamation, Blaise Cendrars répond en 1952 par ce livre, longtemps introuvable. Des immeubles cariocas au labyrinthe amazonien, en passant par le destin monotone des gauchos et les paysages désolés du Nordeste, il nous donne à voir un pays tourné vers l’avenir, pétri de contradictions. Car l’homme est partout un loup pour l’homme.

http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Le-Bresil

41V7P05ZXRL._SX210_Ce roman est un documentaire édifiant, il évoque l’Amazonie dans toute sa beauté et toute son horreur. Il donne la parole au monde qui hante ce « climat d’eau, et de feu » (Cendrars): les sauvages, les primitifs, les natifs, les « caboclos », les ouvriers agricoles, les colons, les planteurs, les émigrants… Un livre grand et pathétique, dans une traduction de Cendrars.

https://www.grasset.fr/foret-vierge-9782246119128

Publicités

2 commentaires sur “Brésil, des hommes sont venus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s